Publié le

Mon livre audio : Orion Scohy – En Tarzizanie – Ravalanche





J’ai choisi un extrait du troisième roman d’Orion Scohy, édité chez P.O.L.
Volume (2005), Norma Ramón (2008) et donc en 2012 : En Tarzizanie.

Tarzan a cent ans, et ça s’entend. C’est le roman d’un fou de langage, d’un sujet sans sujet, d’un enliané désaliéné. Car il s’agit bien d’une quête. Don Quichotte n’est pas loin. Mais qui est qui ? Le texte est-il l’auteur de l’auteur du texte ? Les livres lus sont-ils des géants déguisés en moulins envoyés par les écrivains, ces méchants magiciens ?
Et Jane dans tout ça, n’a-t-elle pas son mot à dire ?
Une mouche a-t-elle le droit de se moucher ?
De calli(kilo)grammes en jus de mots, de quoi ce livre est-il la parodie ? De lui-même ? Allons bon. Le mieux c’est encore de le lire. Parce que c’est furieusement drôle !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Publié le

Mon livre audio : JAM – Je tiens pour avéré…


JAM, c’est-à-dire Jacques-Alain Miller.
Lettres à l’opinion éclairée.
Ed. Seuil

Cinquième lettre.
p 187 – 189

Je crois bien ne m’être jamais autant marré en lisant un libre. Faute de frappe ? Ibérisme ?
Soit, un livre donc. Parce que la liberté, hein, hahaha, n’est-ce pas monsieur Lacan ?

Pour la voix-off : calme, assurée de ce qu’elle affirme, ironique.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Publié le

HP ePrint : animation web pour voix off légère et décalée

Lorsque Bianca m’a envoyé depuis la Californie la vidéo promotionelle de la nouvelle application ePrint des imprimantes HP, j’étais très intrigué (allais-je retrouver le bébé de la pub ePrint en vadrouille sur la route ?) puis on ne peut plus enthousiaste. Dynamique, ludique, légèrement décalée, cette animation avait tout pour me plaire 😉
Restait bien sûr à respecter le timing de la version originale en anglais et à produire une voix-off légére, naturelle et avec « des pointes d’humour ». Voilà pour le brief. Pas de direction artistique en direct, j’ouvre donc tranquillement la porte de mon studio. Chhhh Chhhh 1 2 3 Peuh Peuh dilokerekile dilokerekile : Bonjour ze world !

Incroyable mais vrai, je reçois un mail du surf land : « Hi Benoit, We enjoyed your VO so much in the Max project that we wanted to know if you are available to do another project, HP OXP. »
Cool, à suivre donc…

Téléchargez la voix-off.

Publié le

La voix off derrière le rideau (3) : Froidement

La liqueur de café coule in perpetuum mobile dans certaines veines – paroles. Ainsi le poète René Daumal dans son recueil « Le Contre-Ciel ».

Après être rentré chez son serveur invisible préféré dit le ghost host et ce en Vélib’ – non sans avoir percuté quelques rétroviseurs agressifs, le voici debout, lucide et ravageur écrivant « Froidement ».

Il faut le voir allumer fébrilement son alimentation fantôme, les lèvres collées à l’Anti-Pop, tel un collant sur l’ubac d’un braqueur.

La voix off est un métier dangereux, on ne le dira jamais assez. Surtout quand elle est pratiquée derrière un rideau de fumée.

Cette voix off intime, grave et grailleuse, joueuse et jouée, égrenant avec plaisir sa Charybde en Syllabes, est mûre pour une vengeance démasquée. La mue s’opère, la voix revêt la peau des mots, et la vend avant de les tuer.

Mais seul il ne l’est plus. Son double sardonique et strident fait écho. Une sorte de voix à la Artaud que j’ai faite par dessus ma première narration. Et puis enfin on peut entendre une troisième voix, celle du bien-nommé Xavier Lucas, voix off rieuse de son état, entre causeries et closeries. Qu’il en soit ici remercié. Voici :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Froidement

Attention, le voilà avec sa plume,
attention, il va s’expliquer,
il va crier, il est seul.

Taisez-vous, taisez-vous, leur dis-je;
– à qui? Les mots perdent leurs peaux
ils sont nus et froids dans ma main.
Ah! mon couteau le plus glacé,
mon plus trompeur semblant de meurtre,
c’est cette parole : à qui ?
Je ne parle à personne,
je me vautre sous les lampes,
je me déchire au bord des fleuves.

Je voudrais dire : vous …
et ajouter n’importe quoi;
mais un œil blanc sans pitié,
– et sans vie, bien sûr – m’a cloué.

Alors, pourquoi donc chercher les saisons,
les animaux des fables, les naufrages,
les illustrations du malheur,
les fers forgés complaisants,
et tout le reste?

Eh bien, oui, seul, assez!

Publié le

La voix off derrière le rideau (1) : Cleaning Robots

Voici un texte – écrit avec une plume arrachée à l’aile gauche de la voix-off home-studieuse – qui fut mis en micro-ondes afin de célébrer tous ces robots ménagers qui nous facilitent la vie ; Morceau qu’on pourra qualifier d’electonica spoken word.

La voix-off se prend ici pour une voix de haut-parleur, une voix d’annonce calme, sorte de garde du corps en pilotage automatique, légèrement froide, sans autre émotion que celle suscitée par le guiliguili ironique d’un grésillement…

message du service de sécurité :
des robots dérobés au museum d’histoire surnaturelle
ont été aperçus aux abords d’une autoroute arythmétique
par ailleurs, et ceci fut corroboré par une source officielle,
ils étaient sans culotte
et arboraient les armoiries de leurs ancêtres qui travaillaient – ce mot n’existe plus –
à la voirie
triant les grains de sable sur les dunes métalliques
ce sont des cerveaux – ce mot n’existe plus – vociférants
qu’il conviendrait de mettre au pilon.

La voix-off télé guidée se réincarne ensuite de manière incompréhensible en robot semi-déglingué, semi-anglais, d’une marque inconnue entre Kenwood, Kitchenaid et Krups (en tout cas, c’est sûr, ça commence par K.) qui aurait voulu faire désespérément partie du casting de Dead Man de Jim Jarmush.

C’est une voix qui sussurre, qui a peur, qui est sensuelle (comprenez : elle s’applique des sangsues sur les cordes vocales) ; c’est une petite chose qui en sait long sur le néant.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Publié le

Voix-Off TV : Commentaire d’émission, SFR Club Vidéo épisode 10

Wolverine, Transformers 2 et Ponyo sur la falaise sont (entre autres) au menu de cet épisode n°10 du Club Vidéo Magazine, accessible aux abonnés de la Neufbox de SFR. Ce magazine de bandes-annonces cinéma consacré à la VOD de SFR (vidéos à la demande) est diffusé sur la chaîne n°19 ainsi que par défaut sur la Mosaïque (chaîne n°0).
Les extraits que vous pouvez voir ont été « montés » par moi-même. Les clips ne sont donc pas – pour la plupart – montrés ici dans leur intégralité ni dans leur succession originale.

Comment ça se passe ?
Je reçois un script (sans images ni bed mais avec des durées imposées pour chaque phrase/paragraphe) toutes les 2 semaines, plus quelques fois lors d’événements particuliers (nouvelle année, promotions spéciales, cérémonie des Oscars etc…). Script que j’enregistre donc « à l’aveugle » dans mon home-studio. Et dont je peux voir le résultat la semaine qui suit, sur mon téléviseur (zut, vous savez maintenant quel est mon fournisseur d’accès !) 😉

Un extrait audio (mp3) de la voix-off est à télécharger ici.

Publié le

Voix-Off TV : Commentaire d’émission, SFR Club Vidéo épisode 8

Et voici les bonnes résolutions de  l’épisode 8 du SFR Club Video Magazine : arrêter de boire, pécho une meuf et… ranger ses jouets !

Bonne année 2010 à tous 🙂

Un extrait audio (mp3) de la voix-off est à télécharger ici.